JUIN - SEMAINE 4 - MENUS - MEMO - RECETTES

Publié le 16 Juin 2018

 

 

 

LUNDI

Déjeuner :

Carottes râpées et radis émincés,vinaigrette, reste poulet froid, moutarde, cornichons, salade verte de saison, pain complet, yaourt nature.

Dîner :

1 bel artichaut vinaigrette/pers, 1 œuf dur, pain complet, fromage blanc, fraises sans sucre.

 

 

MARDI

Déjeuner :

Salade de concombre, steak haché, riz et courgettes en casserole, fromage, salade verte, kiwi.

Dîner :

Salade verte, tatin de tomate basilic menthe, salade verte, pain complet, yaourt nature, pêche.

 

 

MERCREDI

Déjeuner :

Salade de chou-fleur, ail, persil, vinaigrette, filet de merlan cuisson vapeur, jus de citron, reste de riz et courgettes, pain complet, fromage, cerises.

Dîner :

Reste de tatin basilic menthe, jambon blanc, salade de haricots verts du marché, pain complet, petits-suisses, salade de fruits de saison.

 

 

JEUDI

Déjeuner :

Salade de carottes,filet mignon de porc à la poêle, pois mange-tout cuisson vapeur, noisette de beurre, pain complet, ½ melon, thé.

Dîner :

Potage, moules de bouchot marinière, ail, persil, pain complet, fromage, reste melon.

 

 

VENDREDI

Déjeuner :

Radis, truite aux champignons, céleri branche braisé, fromage blanc, 1 poignée de cerises.

Dîner :

1 salade verte, 2 œufs à la coque, pain complet, beurre gratté, yaourt nature, pêche.

 

 

SAMEDI

Déjeuner :

½ melon, côte de porc, moutarde, chou romanesco cuisson vapeur, vinaigrette, ail, persil, pain complet, fromage blanc, pêche.

Dîner :

Radis au sel, pain de thon aux pommes de terre et à la patate douce, salade verte, yaourt nature, pêche.

 

 

DIMANCHE

Déjeuner :

Salade de tomates et de fonds d’artichauts cuisson vapeur, sauce à la crème et fines herbes, gambas grillées au barbecue, ratatouille, pain complet, fromage, clafoutis aux pêches.

Dîner :

Salade de betterave rouge cuite, concombre, reste de pain de thon aux pommes de terre et patate douce, fromage blanc, kiwi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PETIT MEMO

 

 

 

On nous a posé la question : Et le yaourt ??

Il fait partie des produits laitiers nécessaires à l'équilibre alimentaire.

Le problème, lorsque vous sillonnez les rayons de votre super-marché, est que l'offre est devenue pléthorique. On peut aussi être amené à se demander si les produits présentés ont encore quelque chose à voir avec le yaourt dans la mesure où bien souvent le terme lui-même a disparu des emballages tous plus vendeurs les uns que les autres.

A y regarder de plus près les recettes peuvent être relativement proches comme très éloignées d'un simple yaourt notamment en ce qui concerne les yaourts aux fruits normalement composés de lait, de ferments lactiques agrémentés de fruits et d'un peu de sucre.

Comme je vous l'ai dit dans de précédents articles, je vous conseille de bien regarder les étiquettes de fabrication.

 

Tous les fabricants vantent à grands renforts de slogans la simplicité de leurs produits mais à la lecture des étiquettes celle-ci devient plus complexe.

Les plus simples contiennent jusqu'à 6 ingrédients : lait, ferment lactique, fruits rouges et sucre (parfois lactose, protéine de lait, de la crème ou de l'eau).

 

Pour d'autres, la composition peut compter de 10 à 15 ingrédients avec épaississants, gélifiants, (amidon modifié de maïs, gomme de guar...), correcteurs d'acidité, antioxydants, colorants (carmins aussi appelé rouge cochenille ou E120), conservateurs de fruits etc...

 

Ne vous fiez donc pas aveuglement aux messages marketing bien ficelés et si vous voulez un yaourt simple comptez les ingrédients et oubliez ceux qui en ont dix et plus.

 

Mais pour encore plus de simplicité, vous avez la possibilité de faire vos yaourts vous-même :

 

 

 

 

Les yaourts maison de Catherine :

Lors de la première génération de yaourts, mélanger un sachet de ferments lactiques «spécial yaourtière » ou un yaourt entier de qualité (il y en a) ou entier UHT à un tiers d’un litre de lait demi-écrémé UHT, à température ambiante. Chauffer 20 secondes dans le micro-ondes, mélanger au fouet à main en ajoutant le reste du litre de lait et verser dans les pots de votre yaourtière en équilibrant les niveaux. Refermer le couvercle de la yaourtière et brancher un minimum de 8 heures ou le soir pour le lendemain (plus de temps ne nuit pas aux yaourts). Il est important de choisir un endroit stable pour poser votre yaourtière.

 

A noter : ce ferment lactique se trouve facilement en grande surface. Il ne contient pas de gélifiant à base d’algues rouges (connues sous le nom de carraghénane codifiées E 407) que l’on retrouve dans bon nombre de laitages et qui peuvent provoquer des désordres gastro-intestinaux. Avec un sachet, je réutilise un yaourt de la première génération pour une seconde série soit 14 yaourts. Il est recommandé de consommer ces yaourts sur une semaine. Variante : faire bouillir un litre de lait UHT ou frais demi-écrémé avec une bonne pincée de vanille ou une gousse coupée en deux, laisser infuser jusqu’à ce qu’il soit tiède et préparer vos yaourts comme indiqué ci-dessus.

 

Et si vous voulez un yaourt aromatisé, rien ne vous empêche d'ajouter un peu de confiture maison à 30% de sucre ou quelques morceaux de fruits frais. Dans ce cas vous éliminerez le fruit pour le dessert et vous serez certains d'avoir un produit le plus simple possible sans additif.

 

C'est un peu de travail mais ça vaut le coup sur le plan alimentaire et qui sait vous ferez même quelques économies.

 

Bonne semaine à toutes et tous !

 

 

Yves

 

 

 

 

 

 

 

LES RECETTES DE CATHERINE GILLES

 

 

 

 

 

 

 

TATIN TOMATES BASILIC MENTHE

Préchauffer le four à 210°-Th 7. Faire revenir dans une poêle avec 1 c.s. d’huile d’olive une première fois 800 g de tomates olivettes coupées en deux dans le sens de la longueur avec une gousse d’ail finement hachée jusqu’à ce qu’elles soient un peu fondues, compter 10 mn. Les disposer dans un «moule à manqué» badigeonné d’un soupçon d’huile d’olive. Recommencer à cuire 800 g de tomates, les disposer par-dessus les autres, saler et poivrer. Étaler 3 c.s. de pistou et de menthe fraîche sur les tomates et quelques feuilles de basilic ciselées. Terminer par 80 g de semoule de couscous. Recouvrir d’une pâte à tarte maison en veillant à glisser les bords de la pâte à l’intérieur du moule. Piquer à la fourchette en plusieurs endroits. Cuire au four à 180°-Th 6 pendant 55 mn. Retourner sur un plat de service. Agrémenter avec quelques feuilles de basilic et menthe réservées. Se mange chaude, tiède, froide.

Si vous n'aimez pas a menthe, la remplacer par des fines herbes ou du persil plat.

 

 

 

 

 

RIZ ET COURGETTES EN CASSEROLE

Couper 500 g de courgettes en rondelles. Cuire 320 g de riz (80 g par pers.) dans une casserole d’eau avec 1 tablette de bouillon de poule dégraissé et les courgettes pendant 15 à 20 mn. Egoutter et servir avec un peu d’Emmental râpé et de persil ciselé.

 

 

 

 

 

TRUITE AUX CHAMPIGNONS

Saler et poivrer 4 truites à l’intérieur comme à l’extérieur. Les disposer dans un plat à four avec deux verres de Muscadet. L’entourer de 300 g de champignons de Paris coupés en lamelles. Enfourner à 180°-Th 6, pendant 35 mn. Retirer le poisson, le conserver dans le four éteint. Faire réduire le jus de cuisson dans une casserole. Lui ajouter 2 jaunes d’œufs, quelques gouttes de citron, napper le poisson et les champignons de cette sauce.

 

 

 

 

 

CÉLERI RAVE OU EN BRANCHE BRAISÉ

 

Compter 800 g de céleri, le couper en tranches à l'aide de votre mixer ou mandoline. Les mettre dans une poêle avec une noix de beurre et 2 c.s. d'huile d'olive, les saler, les poivrer et verser le jus d’un demi citron pressé. Cuire à couvert 25 à 30 mn. Ajouter un peu d'eau en cours de cuisson.

 

 

 

 

 

 

PAIN DE THON AUX POMMES DE TERRE ET À LA PATATE DOUCE

Cuire 3 grosses pommes de terre à la vapeur avec leur peau et 1 patate douce. Cuire 2 œufs durs. Éplucher et écraser les pommes de terre et la patate douce à la fourchette dans un saladier.

Ajouter 2 boîtes de thon au naturel écrasé à la fourchette ainsi que les 2 œufs durs, ajouter 2 échalotes finement émincés, 1 gousse d’ail écrasée, 2 c.s. de persil plat ciselé, 3 c.s. vinaigre de vin blanc. Bien mélanger le tout et donner une forme de pain (ou verser dans un moule à charlotte pour donner une forme plus régulière puis démouler en le chemisant de papier cello), décorer le dessus avec tomates cerises et olives niçoises une fois démoulé. Servir avec une vinaigrette ou sauce de votre choix, accompagné d’une salade verte.

 

 

 

 

 

 

CLAFOUTIS AUX PECHES

Profiter de la belle saison pour congeler les fruits à maturité. Préchauffer le four à 210°-Th 7. Beurrer un moule à gratin et disposer 700 g de pêches pelées et dénoyautées . Verser dessus un mélange fait de 4 œufs, 70 g de sucre, 50 g de Maïzena, 50 g farine, ¼ litre de lait, 1 pincée de sel.

Enfourner à même température pendant 35 à 40 mn. Servir tiède ou froid.

 

 

A la semaine prochaine !

 

Catherine 

 

 

Rédigé par Yves de Saint Jean et Catherine Gilles

Publié dans #menus de Catherine Gilles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonjour Yves et Catherine,<br /> Merci pour ces recettes toutes simples et ces belles photos soulignent que la présentation des mets est importante dans le plaisir de manger.<br /> Les yaourts et le fromage blanc (ainsi que beaucoup d'autres choses), je les faisais aussi moi-même, par économie, quand j'avais ma petite famille autour de moi. Je viens de ressortir ma yaourtière (ma petite-fille adore les laitages). Je ne sais pas si c'est un gros problème quand on est diabétique de les faire avec du lait entier, ce qui les rend plus onctueux, plus consistants aussi.<br /> Bonne journée<br /> Jacqueline
Répondre
Bonjour Jacqueline,<br /> <br /> Concernant les yaourts, la première recette figurant dans notre premier ouvrage ne parlait pas de lait entier or nous avons travaillé avec la diététicienne Emmanuelle Chauvin, créatrice de la cure réponse diabète du centre de thalassothérapie de Saint Jean de Monts pour le second livre et qui nous avait dit faire ses yaourts avec du lait entier UHT.<br /> Elle prend comme ferment un yaourt nature entier "La laitiere". Le résultat est excellent et ne pose pas de soucis pour un diabétique, nous pouvons lui faire confiance.<br /> Si vous utilisez du ferment Alsa, je ne vous conseille pas d'aller au delà de 2 générations en reprenant un yaourt de la préparation précédente pour la suivante car ils deviennent très vite acides..<br /> Je soupçonne la marque d'avoir changé quelque chose car il y a quelques années, je poussais la fabrication jusqu'a 4 générations, ils étaient un peu moins solides au fur et à mesure mais le goût restait intacte....<br /> <br /> Bonne fabrication,<br /> Bien à vous<br /> Catherine et Yves