LE GOURMET DIABETIQUE A LA TELE

Publié le 3 Août 2018

A l'époque de la parution de mes ouvrages sur le diabète "Le Gourmet Diabétique" et "Diabète Je Mange Quoi ?",  j'avais eu le privilège et le plaisir d'être reçu par Philippe Goudé, Rédacteur en chef à France 3 Rouen.

J'ai retrouvé les émissions réalisées à l'époque. C'est collector ou vintage peu importe mais toujours d'actualité. Les livres ainsi que la maison d'édition n'existent plus. Le diabète lui est certainement toujours présent mais n'est plus un problème grâce à une gestion de mon alimentation parfaitement équilibrée depuis 10 ans. 

Bonne écoute

 

Rédigé par Yves de Saint Jean

Publié dans #Conseils - Infos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonjour Yves,
J'ai beaucoup tourné et retourné dans mon esprit des réflexions sur cette maladie présentée comme monstrueuse, incurable et évoluant inexorablement vers une fin horrible. Hors, je vois un peu partout que pour éviter ou contrôler le diabète, il faut avoir une alimentation saine et équilibrée, bouger ; et d'ajouter que ces conseils sont les mêmes pour les personnes obèses ou en surpoids et aussi pour celles voulant rester en bonne santé. Se débarrasser des kilos en trop, de l'excès de sucres et de graisses qui fatiguent le pancréas et d'autres organes est essentiel pour un retour à la normale. Qu'en pensez-vous?
Et je repense à cet adage sorti de l'Antiquité et repris par Molière : il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. C'est le bon sens même!
Tout à coup tout redevient simple et mes craintes s'estompent.
Et croyez-moi, je mets ces conseils en application et avec application. Mon prochain contrôle hémoglobine glyquée et glycémie me dira si j'ai raison de ne pas attacher autant d'importance, (tout en étant raisonnable), à ces terribles menaces. J'ajoute que j'aime bien suivre votre blog pour me conforter dans ma démarche vers le plaisir de vivre et de (bien) manger.
Amicalement

Jacqueline


PS : vos aquarelles sont très belles. Le compagnon de ma fille est artiste peintre ; j'admire ses toiles, il a un énorme talent. Il m'a expliqué ses techniques mais moi je ne suis pas douée.
Répondre
Bonjour
Elle peut être terrible et aboutir aux pires ennuis si on ne prend pas les choses au sérieux. Curieusement nous vivons dans une société sur-informée et gavée de messages souvent manipulés et qui deviennent vite incompréhensibles. Cette surinformation abrutissante a supprimé pour beaucoup l'esprit critique. On remplit son caddie sans réfléchir. Parfois on peut se demander s'il n'y a pas connivence entre agro-alimentaire, publicité et laboratoires. L'un fabrique des malades que l'autre tente de soigner en créant des médicaments qui déclencheront peut être d'autres maladies. Comme les grands stratèges nous le répète à longueur d'émissions, nous sommes une société de marché et le malade devient un marché. Les hôpitaux doivent-ils pas être rentables donc le malade doit être rentable ??? Mais trêve de pessimisme, il fait beau et chaud, c'est l'été et comme le disait un journaliste de TF1 surpayé, il y a quelque temps, pour nous annoncer tous les malheurs du monde : " si je comprends bien en juillet il va faire plus chaud qu'en novembre". Ca s'appelle de la culture ou je n'y comprends rien ??? Allez oublions ces freluquets et continuez à prendre soin de vous.
Molière disait aussi dans le Médecin malgré lui :: "Ne fait pas de ton corps une boutique d'apothicaire".
Bon soleil, bonnes vacances .
Bien amicalement !
Yves