SEPTEMBRE SEMAINE 4 - MEMO - MENUS ET RECETTES

Publié le 22 Septembre 2018

 

 

 

 

« L'hirondelle en septembre abandonne le ciel refroidi de l'automne »

 

 

 

LUNDI

Déjeuner :

Tomates à l’estragon huile d’olive, citron, sel poivre, daube de joue de bœuf aux carottes, pain complet, raisin.

Dîner :

Haricots verts en salade et pommes de terre, maquereau au vin blanc (boîte), pain complet, fromage, poire.

 

 

MARDI

Déjeuner :

Salade de concombre-tomates cerise vinaigrette, joue de lotte à la poêle, jus de citron, persil, riz nature, salade verte, petite banane.

Dîner :

Salade verte, flan aux champignons, prunes.

 

 

MERCREDI

Déjeuner :

Salade de fenouil et concombre, reste daube de joue de bœuf, gratin de chou-fleur, pain complet, poire.

Dîner :

Salade verte, reste flan aux champignons, mirabelles.

 

 

JEUDI

Déjeuner :

Salade de chou chinois, vinaigrette, sauce soja, 8 huîtres N°2 filet de citron (ou grosses crevettes), pain complet, fromage, poire cuite jus de citron.

Dîner :

Salade verte, tarte aux oignons rouges (ou choisir des oignons doux), yaourt nature, compote (maison) de mirabelles sans sucre ajouté.

 

 

VENDREDI

Déjeuner :

Concombre à la crème, poulet des familles, pommes de terre cuites avec la peau et placées autour du poulet, poire.

Dîner :

Salade verte, reste tarte aux oignons, pain complet, fromage, reste compote de mirabelles.

 

 

SAMEDI

Déjeuner :

Salade de courgettes et betterave rouge crue râpée, reste poulet, courgettes, tomates confites, pain complet, fromage, prune.

Dîner :

Soupe de légumes maison, filets de harengs marinés, riz complet nature, salade verte, yaourt, quetsche.

 

 

DIMANCHE

Déjeuner :

Crudités, tranche de thon frais barbecue, huile d’olive, estragon, cumin, dans un bol à part fricassée de légumes cuisson vapeur, (fenouil, tomate, céleri) pain complet, soufflé au Grand-Marnier.

Dîner :

Soupe de légumes, spaghetti au basilic, filet d’huile d’olive, et Parmesan (râpé par vos soins, c'est meilleur), yaourt nature, pêche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* LE MEMO DE YVES *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* ENTREES et HORS-D'OEUVRE *

 

 

 

Littéralement ces préparations « introduisent » le repas et un « repas sans entrées, ça ne se fait pas » disait Marceline ma grand-mère.

 

Cela dit, il n'est pas obligatoire de les faire figurer systématiquement à chaque repas tous les jours mais en pratique ces éléments d'un déjeuner ou d'un dîner qui ont une certaine valeur énergétique doivent en fait permettre de mieux équilibrer les menus en apportant crudités, suppléments laitier ou protéiques qui auraient pu manquer au reste de la ration.

Elles aident à la variété donc à l'équilibre .

 

 

 

 

Dans notre type de société où l'on considère, à tort, que l'on ne dispose pas de beaucoup de temps pour bien manger, on aurait tendance à les oublier dans le récapitulatif de l'alimentation quotidienne.

 

Verrines à l'avocat ou au saumon fumé, mousses, terrines de poissons ou de légumes, tartelettes express, salade de chèvre chaud, tomates mozzarella, taboulé, timbales de langoustines, fonds d'artichauts, cocktail de moules, œufs durs farcis... le choix et la variété sont indéfinis, chaque période de l'année aura ses préférences de saison.

Au printemps, elles seront davantage à base de légumes frais.

En été, on préférera les entrées froides et légères.

A l'automne ce sera le temps des champignons et des légumes du potager.

L'hiver pour se réchauffer, les bonnes soupes seront chaudes et plus consistantes.

 

 

 

 

 

 

Mais attention, il est important de réfléchir aux différents mets et trouver les entrées qui se marieront avec l'ensemble des repas. On aura des recettes d'entrées légères pour des plats principaux plus copieux ou inversement et si, par exemple, vous optez pour la salade au chèvre chaud, il n'y aura pas de fromage en fin de repas (logique) mais si votre choix s'est porté sur un pamplemousse aux champignons, un laitage en fin de repas conviendra...

 

Préparées à l'avance, elles vous permettront de passer un minimum de temps en cuisine lorsque vous recevrez.

 

Carottes et chou rouge râpés, un peu d'huile d'olive, un jus de citron, ail, ciboulette, persil et le tour est joué !

Une entrée se mange autant des yeux que du palais. C'est la moitié du plaisir du repas.

 

Et aucun souci sur la balance !!

 

Génial non ?

 

Bonne semaine à toutes et tous !

 

Amitiés

 

Yves

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* LES RECETTES DE CATHERINE GILLES *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* DAUBE DE JOUE DE BŒUF AUX CAROTTES

 

Plonger 1 kg de joue de bœuf en morceaux dans une casserole d’eau froide salée ou dans la marmite à vapeur douce pendant 5 mn à partir de l’ébullition. Dans une cocotte, faire revenir la viande dans 3 c.s. d’huile d’olive avec 1 oignon émincé. Ajouter 1 verre de vin rouge, 1 cube de bouillon de volaille dégraissé, 1 verre d’eau, 2 gousses d’ail, quelques brins de coriandre frais, 1 tige de céleri branche, sel, poivre. Cuire pendant 2 heures 30 à feu moyen (vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau) ou compter 1 heure 30 en autocuiseur à partir de la mise en rotation de la soupape. Cuire à la vapeur 3,5 kg de carottes coupées en rondelles et 500 g de patates douce en fines rondelles pendant 10 mn, les mettre dans la cocotte en fin de cuisson avec la joue de bœuf.

 

 

 

 

 

* FLAN AUX CHAMPIGNONS

 

Préchauffer le four à 200°-Th7. Faire suer dans 1 c.c d’huile d’olive, 400 g de champignons au choix (trompettes, Paris, girolles...), saler, poivrer. Retirer l’excès d’eau de végétation si nécessaire. Dans un saladier mélanger 100 g de farine, 3 œufs, ½ litre de lait écrémé, 100 g d’Emmental ou de Comté râpé, du sel, du poivre et de la muscade râpé. Verser la moitié du contenu du saladier dans un plat à gratin graissé, recouvrir avec les champignons et terminer par le reste de la préparation. Enfourner et cuire à 180°-Th7, 35 à 40 mn. Ce flan supporte très bien d’être préparé la veille et réchauffé au four avant de passer à table.

 

 

 

 

 

 

* GRATIN DE CHOU-FLEUR

 

Préchauffer le four à 210°-Th 7. Éplucher 1 chou-fleur bien blanc et le faire tremper dans de l’eau vinaigrée. Mettre le chou dans une cocotte remplie d’eau et porter à ébullition quelques minutes. Jeter cette première eau. Faire cuire le chou dans de l’eau salée portée à ébullition pendant 10 mn. Le chou doit rester légèrement ferme. Préparer la béchamel selon la recette proposée. Égoutter le chou-fleur. Dans un plat à gratin légèrement huilé, mettre une couche de béchamel puis le chou-fleur, et arroser le tout de béchamel. Enfourner et cuire jusqu’à ce que le plat soit gratiné.

 

 

 

 

 

 

* TARTE AUX OIGNONS ROUGE

 

Étaler une pâte à tarte maison ou prête à dérouler, la piquer et la cuire à blanc 15 mn à 210°-Th 7. Cuire 600 g d’oignons rouge en fines lamelles dans une poêle avec 1 c.s. d’huile d’olive qui doivent rester translucides,saler et poivrer. Disposer les oignons sur la pâte et cuire 25 mn à 210°. (Variante : mettre quelques filets d’anchois et d’olives niçoises sur le dessus façon pissaladière).

 

 

 

 

 

 

* COURGETTES ET TOMATES CONFITES

 

Couper 4 courgettes lavées en rondelles (si pépins, les couper par la moitié, les retirer et les débiter en morceaux de 4 mm d'épaisseur). Couper 1 kg de tomates en rondelles.

Huiler un moule à tarte ou à gratin et alterner 1 tranche de courgette, 1 tranche de tomate. Saler, poivrer, recouvrir d'ail écrasé (2 à 4 gousses selon votre goût). Parsemer de morceaux de mozzarella. Saupoudrer d'origan et verser un filet d'huile d'olive.

Cuire au four 45 mn à 200° chaleur tournante.

 

 

 

 

 

 

* SOUFFLÉ AU GRAND-MARNIER

 

Préchauffer le four à 210°-Th 7. Faire bouillir 400 g de lait ½ écrémé avec 80 g de sucre et 2 c.c. de vanille liquide. Dans un saladier mettre 5 jaunes d’œufs (garder les blancs dans un saladier à part) et verser le lait doucement. Remettre sur le feu pour épaissir et ajouter 100 g de beurre et 5 ml de Grand-Marnier, laisser refroidir. Pendant ce temps battre les blancs en neige, les incorporer à la préparation. Mettre le tout dans un moule. Enfourner 35 mn à 180°-Th 6. Il est recommandé de ne pas ouvrir la porte du four pendant la cuisson.

 

 

Rédigé par Yves de Saint Jean et Catherine Gilles

Publié dans #menus de Catherine Gilles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article