NOVEMBRE SEMAINE 3 - MEMO - MENUS ET RECETTES

Publié le 11 Novembre 2018

 

 

« Le bel art de la gastronomie est un art chaleureux. Il dépasse la barrière du langage, fait des amis parmi les gens civilisés et réchauffe le cœur. »

Samuel Chamberlain

 

 

le

* LUNDI *

Déjeuner :

Salade céleri râpé en fines lamelles et carottes à la vinaigrette, tranche de rôti de porc, choux de Bruxelles poêlés, persil, pain complet, orange.

Dîner :

Soupe de potiron à la cardamome et à la coriandre, jambon, salsifis cuits à la vapeur, filet d’huile d’olive et sauce soja, fromage blanc, compote de pommes.

 

 

* MARDI *

Déjeuner :

Poireaux vinaigrette, persil, tranche de foie de veau, purée de panais, fromage blanc de brebis en faisselle, compote de pommes.

Dîner :

Reste soupe de la veille, moules marinières, pain complet, fromage, pomme.

 

 

* MERCREDI *

Déjeuner :

Salade de fenouil râpé, pot-au-feu maison, petits-suisses, mandarine.

Dîner :

Bouillon de pot-au-feu dégraissé (retirer à l’écumoire le gras figé) avec restes de légumes mixés, salade de chou râpé au jambon, fromage blanc, compote de prunes.

 

 

* JEUDI *

Déjeuner :

Salade de betterave, vinaigrette, reste pot-au-feu, salade de mâche, pain complet, fromage blanc, orange.

Dîner :

Reste bouillon de pot-au-feu, tarte aux épinards et fromage de brebis, salade verte, pomme au four.

 

 

 

* VENDREDI *

Déjeuner :

Crudités, steak grillé, carottes Vichy, ail et persil, pain complet, orange.

Dîner :

Soupe de légumes maison, filet de harengs, riz sauvage, pain complet, fromage, pomme au four.

 

 

* SAMEDI *

Déjeuner :

Carottes râpées, escalope de veau,topinambours persillés, yaourt, raisin.

Dîner :

Reste soupe de légumes maison, 2 œufs à la coque, pain complet, beurre gratté, salade de mâche et Emmental coupé en petits dés, compote de pommes.

 

 

* DIMANCHE * 

Déjeuner :

salade d'endives aux noix, 4 noix de saint-Jacques/pers. poêlées servies sur deux purées (carottes, céleri), persil, tarte aux pommes.

Dîner :

Soupe de légumes, pâtes aux miettes de thon, filet d’huile d’olive, Parmesan, yaourt nature, pomme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* LE MEMO *

 

 

 

 

 

 

 

 

* HISTOIRE D'OEUF *

 

 

 

Récemment une amie me disait qu'étant diabétique on lui avait déconseillé de manger des œufs. La belle affaire. Je ne lui ai pas demandé qui était le « on » mais puisque l'occasion m'en est donnée, je voudrais à travers ce mémo remettre un peu les choses à leur place.

Bien entendu qu'un diabétique peut manger des œufs mais de toute évidence, pas tous les jours. Comme pour le reste de l'alimentation, ils seront consommés d'une manière raisonnable et raisonnée.

 

 

Croquis aquarellé Yves de Saint Jean

 

 

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, la poule ne mange pas exclusivement que du grain de blé ou de maïs. Dans la mesure où elle peut gambader comme une vraie poule de ferme, elle peut être qualifier d'omnivore.

Bien qu'elle n'ait pas de dents, elle adore picorer des vers et des insectes.

Elle aime l'herbe et la salade. Laisser lui vos déchets, elle en fera son affaire.

Ce mode de vie contribue à former de bonnes graisses dans l’œuf et des acides gras oméga 3 en lui complétant éventuellement son alimentation avec des graines de lin par exemple. 

 

 

 

 

Les œufs sont une excellente source de protéines mais comme les viandes leur teneur en graisses saturées notamment au niveau du jaune doit conduire à les consommer d’une manière raisonnable et contrôlée comme je l'écrivais quelques lignes plus haut.

L’œuf est le plus équilibré de tous les aliments protéiques. Certains nutritionnistes l'ont même désigné « protéine de référence » en permettant d'estimer la valeur biologique des autres protéines alimentaires.

Les protéines sont réparties dans le blanc et le jaune mais c'est le jaune seul qui renferme les lipides. L’œuf en contient environ 12% soit 6 g pour un œuf de taille moyenne.

Le blanc est très maigre constitué à plus de 80% d’eau et sa teneur en graisses et calories est très faible.

Un œuf moyen apporte environ 85 kcal, 7 g de protéine, 0,15 g de glucides et 6 g de lipides

Il est riche en oligoéléments (iode, fer, phosphore, zinc…) et en vitamines (B8, B12, B5, D, A…) qui permettent de faire le plein d'énergie, de produire des globules rouges ou protéger les yeux...

A toutes ces qualités, l’œuf en ajoute une autre : il n'est pas cher et si vous avez des poules c'est encore mieux. 2 œufs de taille moyenne (60-65 g) ont la valeur nutritive de 100 g de steak.

 

 

 

 

Les œufs doivent être frais et provenir d’élevages reconnus. On préférera les œufs avec une coloration de la coquille soutenue.

Éviter de manger un œuf fraîchement pondu. Il ne doit être consommé que 24 heures après la ponte.

 

Codification des œufs :

En Europe un code est obligatoirement imprimé sur la coquille.

Le premier chiffre indique le mode d’élevage.

Le chiffre «0» indique des œufs issus de l’agriculture biologique.

Le chiffre « 1 » les œufs proviennent de poules élevées en plein air.

Nous vous conseillons de choisir dans ces deux catégories.

 

Nous avons banni les œufs portant les chiffres « 2 et 3 » qui désignent des œufs de poules élevées en cage ou batterie : UNE HORREUR !

 

 

 

 

Il existe mille et une façons de le cuisiner, seul ou accompagné

Les œufs frais conviennent pour la cuisson à la coque, en omelette, mollets ou pochés. Ils peuvent être associés avec des champignons, des pommes de terre, des épinards, de l'oseille, de la tomate etc...

 

On peut associer l’œuf au petit déjeuner pour stimuler la sensation de satiété, limiter les envies de grignotage qui sont des apports en calories pendant la journée. On diminue ainsi les risques de prise de poids voir d’obésité.

 

Attention néanmoins à ce que l'on appelle les œufs cachés (dans les pâtes à tarte par ex.) Ne pas oublier de comptabiliser ceux inclus dans les recettes de la semaine.

Il faut en tenir compte. Si un jaune d’œuf pour 4 à 6 personnes ne représente qu'un apport négligeable, 1 ou 2 œufs par portion dans un flan (même aux légumes), une entrée ou une crème font absorber sans que l'on s'en rende toujours compte l'équivalent de 50 à 100 g de viande.

 

Je confirme, l’œuf n'est pas interdit au diabétique !

 

Bonne semaine à toutes et tous !

 

Amitiés

 

Yves

 

 

 

 

 

 

 

* LES RECETTES

DE CATHERINE GILLES *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* SOUPE DE POTIRON A LA CARDAMOME ET CORIANDRE

 

Laver ½ potiron (1,5 kg) en frottant sa peau. Retirer les graines. Le couper en morceaux. Faire suer 1 oignon ciselé dans 2 c.s. d'huile d'olive. Ajouter le potiron avec 3 carottes et 3 pommes de terre coupées en morceaux. Mélanger. Recouvrir de 0,5 litre de lait entier et 0,5 litre d'eau. Ajouter 6 graines de cardamome et 1 c.c. de graines de coriandre. Cuire le tout 25 mn. Mixer le tout et servir.

 

 

 

 

 

 

* SALADE DE CHOU RAPE AU JAMBON

 

Laver un petit chou de Milan ou chou blanc. Le râpé comme un chou rouge avec la râpe « tranches fines ». Ajouter 1 pomme Grany Smith (ou Golden). Coupée en dés. Mélanger le tout avec une vinaigrette moutardée.

Observation : Cette salade est meilleure préparée la veille.

Ajouter 2 à 3 tranches de jambon blanc coupées en lanières et du persil ciselé avant de servir

 

 

 

 

* CAROTTES VICHY

 

Faire revenir 600 g de carottes coupées en rondelles avec 1 c.c. d’huile d’olive. Saler. Les remuer pour qu’elles n’attachent pas pendant la cuisson qui prend 25 mn, persiller avant de servir.

 

 

 

 

 

 

* TARTE AUX ÉPINARDS ET FROMAGE DE BREBIS

 

Mettre la pâte brisée maison ou prête à dérouler dans une tourtière, la piquer à la fourchette la cuire blanc pendant 10 mn 210 -Th7. Plonger 750 g d’épinards dans une casserole remplie d’eau salée pendant 10mn ou à défaut prendre des épinards congelés de qualité. Les égoutter et les presser pour extraire l’excédent d’eau, les faire revenir dans une cocotte avec 1 c.c. d’huile d’olive, 1 gousse d’ail ou 1 échalote, 100 g de crème allégée, sel, poivre, noix de muscade, bien mélanger. Verser sur la tarte et recouvrir de rondelles de fromages de brebis. Enfourner 30 mn à 210°-Th 7.

 

 

 

 

 

 

* POT-AU-FEU MAISON

 

Choisir de la joue de bœuf ou du gîte qui sont des morceaux maigres. Accommoder comme la recette de langue de bœuf, compter 800 g pour 4 pers.

Plonger la viande dans une marmite remplie d'eau fraîche. Laisser bouillir 7 mn. La rincer. La plonger à nouveau dans la marmite remplie d'eau fraîche. Ajouter 1 bouquet garni ( 1 morceau de poireau, 1 carotte, du thym, laurier) sel, poivre, 1 navet. Laisser mijoter 2 h à 2 h 30 dans une cocotte ou compter 1 h dans un autocuiseur à partir de la mise en rotation de la soupape.

30 mn avant la fin de la cuisson, ajouter 500 g de carottes, 500 g de blanc de poireau 500 g de pommes de terre (et/ou panais).

Votre viande sera cuite lorsque la lame de votre couteau entrera sans difficulté.

Observation : je conseille toujours de cuire plus de viande pour accommoder les restes. Ce sera une économie en terme de cuisson et de temps.

 

 

 

Rédigé par Yves de Saint Jean et Catherine Gilles

Publié dans #menus de Catherine Gilles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article